Le site Entreprise Ovale utilise des cookies pour assurer toutes les fonctionnalités, vous offrir une bonne expérience de navigation et nous aider à améliorer le contenu.

réunis autour d'une table chacun devant son ordinateur

L’organisation du télétravail est un sujet capital pour le chef d’entreprise. Imposé initialement, il pourrait devenir le nouveau clou du carcan qui s’impose à lui.

Toutes les études et expertises s’accordent sur deux points :

  1. On ne retournera plus à la situation d’avant covid dans les entreprises.
  2. On est dans la pleine expérimentation, ses incertitudes et ses risques, sur la part à consacrer au télétravail.

« Plus d’un (e) salarié sur deux quitterait son emploi s’il/elle ne bénéficiait pas d’une flexibilité post-pandémie ». C’est ce qu’indique HR Square dans un article récemment paru.

Les problèmes de désengagement des collaborateurs, de crise du management et de perte d’attrait de l’entreprise ne sont pas nouveaux. À vrai dire, le télétravail et ses modalités ne sont qu’un catalyseur d’un véritable choix stratégique, philosophique même, qui s’impose à l’entrepreneur depuis quelques années. Quelle entreprise vous paraît-elle la plus compétitive ?

  • Une entreprise d’individualités autonomes où chacun exécute sa tâche, dans son intérêt d’atteindre les objectifs personnels que son manager lui a assignés.   
  • Une entreprise d’équipes autonomes qui exécutent avec le soutien de leurs managers, les tâches nécessaires pour dépasser sans cesse le meilleur résultat collectif.

Il y a là un véritable choix managérial. Voici quatre observations qui nous semblent inviter à une réflexion profonde.

Avec l'aide pxhere.com

La définition des compétences nécessaires à un professionnel est un exercice difficile pour de multiples raisons.  On ne peut cependant pas y échapper, ne serait-ce pour l’engagement, l’évaluation, et le développement des collaborateurs. Les résultats du Professeur Yves Schwartz, aujourd’hui émérite, de l’Université de Marseille Aix Provence et de son équipe de philosophes, spécialisés en ergologie sont particulièrement différents et inspirants sur ce thème. J’ai eu l’occasion de travailler avec eux dans le cadre d’un projet Europe sur une méthode de développement des compétences par échanges de savoir[i]. Je vous livre la quintessence de ce qui a élargi grandement mon horizon dans ce domaine.

écran de réunion zoom

Que restera-t-il de l’affiliation et de l’engagement des collaborateurs à votre entreprise ?

Après plusieurs mois de télétravail contraint par les mesures sanitaires, les employés ont la possibilité de retourner sur leur lieu de travail. Tout le monde s’accorde sur le côté salutaire de ce retour. Les employés ont besoin de retrouver leurs collègues et la vie sociale de l’entreprise. D’aucun de parler de la machine à café, voire du déjeuner comme s’il suffisait de se retrouver autour de sujets personnels pour collaborer. Qui croit cela ? Pour motiver une équipe, il faut plus que cela.  Tour d'horizon des obstacles:

entraîneur ou professeur

Formateur ou entraîneur ?

Quel est notre comportement de manager ? Où trouve-t-il son origine ? La question ne mérite-t-elle pas d’être posée ? Où, qui et comment nous ont-ils appris à être manager ? La question est peut-être même : avons-nous appris ? Cela ne s’apprend pas, me diront certains, on l’est ou on ne l’est pas naturellement. Peut-être, mais chacun s’est construit une image de ce que le manager doit être et, dans notre plus jeune âge, les dispositions naturelles sont malléables. La fonction de manager est au carrefour du questionnement alors voici une tentative de décryptage de ce qui nous a façonnés.

Page 1 sur 4