Le site Entreprise Ovale utilise des cookies pour assurer toutes les fonctionnalités, vous offrir une bonne expérience de navigation et nous aider à améliorer le contenu.

une de mes dictée en primaire

Comment casser vos bics rouges.

Je me souviens de mes jeunes années sur les bancs de l’école: « Orban, 3 fautes ! ».  Le maître me rend la dernière dictée.  Ouf ! Il m’a quand même mis un beau « B » écrit au bic rouge en haut de la page. Après un petit moment de stress, je retourne à mon état métastable[i] de tranquillité en attendant le prochain test. Pour le moment le maître n’a pas l’air mécontent de moi et je ne devrais pas faire de devoirs supplémentaires.

Si ces émotions n’étaient que des souvenirs du temps passé, tout irait bien. Sauf que, formaté sur les bancs de l’école, je les ai perpétrées durant la majeure partie de ma carrière professionnelle. Les organisations dans lesquelles je travaillais et plusieurs de mes supérieurs reproduisaient l’environnement du bic rouge inhibant les initiatives personnelles et la réussite collective. Pour être honnête, je l’ai bien utilisé par moments vis-à-vis de mes collègues ou de mes collaborateurs. Depuis je me suis guéri (presque) et vous partage mes remèdes. 

Vous êtes désireux d’avoir des collaborateurs plus responsables et plus autonomes. Mais comment s’y prendre ? Voici une pratique que j’ai mise en place chez Mitra Power Systems dans le cadre du modèle ovale. Une discussion tendue avec un de mes collaborateurs m’a poussé à développer un petit outil qui nous a permis de nous développer l’un et l’autre. Je vous le partage bien volontiers. Faîtes l’exercice ! Puis dites-moi s’il vous est utile, autant qu’il l’a été pour moi.

Nuage noirs sur votre futur?

Nous sommes dans la traversée du gué de la pandémie avec de l’eau allant du mollet au cou selon notre taille à chacun. Puis nous entrerons dans la traversée du désert économique ? Déjà on nous parle des transformations que nous devrons vivre comme si elles allaient de soi pour leurs auteurs. À vivre la crise actuelle, imaginer le futur et se laisser guider par la pression extérieure, nous entretenons nos angoisses. Comment vais-je m’en sortir ? Aurais-je assez de moyens ? Et s’il m’arrive ceci ou cela ? Que vais-je leur dire ? Et s’ils me posent des questions ? Je les entends déjà me dire…

Page 4 sur 4